La spiritualité de
 Saint François de Sales

dans le diocèse de Luçon  - Vendée
 
 
Parole du jour
« Les bons sentiments ne nous suggèrent point de pensée d’orgueil, mais au contraire, si le malin prend occasion d’iceux pour nous en donner, ils nous fortifient à les rejeter. (...° Le bon sentiment passé ne nous laisse pas affaiblis, mais fortifiés, ni affligés, mais consolés ; le mauvais, au contraire, arrivant nous donne quelque allégresse, et partant, nous laisse plein d’angoisses. Bon sentiment, à son départ, nous recommande qu’en son absence nous caressions, servions et suivions la vert pour l’avancement de laquelle il noua été donné ; le mauvais nous fait croire qu’avec lui la vertu s’en va et que nous ne la saurions bien servir. Bref, le bon ne désire point d’être aimé, mais seulement Celui qui le donne, non qu’il ne nous donne sujet de l’aimer, mais ce n’est pas cela qu’il cherche ; là où le mauvais veut que l’on l’aime sur tout. Et partant, le bon ne nous empresse pas à le rechercher ni à le caresser, mails vertu qu’il nous procure ; le mauvais nous empresse et inquiète à le rechercher incessamment. » (à Mlle de Soulfour, 16 janvier 1603)



Créer un site
Créer un site